mercredi 30 juillet 2014

ce blog n'a depuis ses débuts qu'une idée en tête, une obsession: prouver que les musiques les plus archaïques vaudront toujours infiniment plus que les images les plus sophistiquées ... suffit d'écouter ce qui s'aligne ici en noir et blanc, le plus souvent sans commentaires, pour voir que le cinéma a perdu depuis plus de cinquante ans la bataille avec la musique ...

les films de skorecki en musique (pierre pinchik)

forgetful heart, 16 juin 2014



" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."