vendredi 17 août 2007

ma première histoire d'amour avec dylan ....

c'est cette chanson

6 commentaires:

Hyppogriffe a dit…

Tu aimes Bukowski, Louis?

« Bien sûr, on ne peut pas mesurer le goût, ou le manque de goût. Pour un type qui trouve un trou, il y en a un autre qui se branle. Je ne comprends rien au succès de Faulkner, du base-ball, de Bob Hope, d’Henry Miller, de Shakespeare, d’Ibsen, des pièces de Tchekhov. G.B. Shaw me fait bâiller. Tolstoï aussi. Guerre et paix est mon bide le plus sanglant depuis Le Manteau de Gogol. Mailer, j’en ai déjà parlé. Bob Dylan, à mon avis, en rajoute, mais je dirai que Donovan a du style. Je n’y comprends rien. Boxe, rugby, basket fonctionnent à l’énergie. Hemingway jeune était bon. Dosto très dur. Sherwood Anderson les yeux fermés. Le Saroyan jeune. Le tennis et l’opéra vous vous les gardez. Les belles bagnoles, du balai. Le fétichisme, mouais. Bagues, montres, mouais. Le très jeune Gorki. D.H. Lawrence, d’accord, Céline pas de problème. Merde aux œufs brouillés. Artaud quand il s’énerve. Ginsberg à petites doses. La lutte gréco-romaine - hein ??? Jeffers, évidemment. Et ainsi de suite, et qui a raison ? Moi, bien sûr. Mais oui, bien sûr. »

(Carnets d’un suicidé en puissance)

skorecki a dit…

joli texte (non, je ne connais pas cb)

filippo a dit…

Louis, est-il possible d'avoir vos commentaires sur le gros pavé qui est sorti il y a quelques mois en français chez Tournon : Dylan : portraits et témoignages (dir. Mark Blake) ?

Et pendant que j'y suis en ce moment on voit un peu partout les très belles photos d'Elvis par Alfred Wertheimer (elles sont exposées à la fondation Cartier). Vous avez des infos là-desus ?
J'aimerai bien que vous parliez de photo. Vous m'avez fait m'intéresser à Robert Frank et à Meatyard, je veux en savoir plus.
S'il vous plait ...

skorecki a dit…

pas lu le pavé français, j'ai beaucoup de livres anglais et américains sur dylan (je ne les finis jamais), les plus intéressants sont: POSITIVELY 4th STREET (david hajdu), ON THE ROAD WITH BOB DYLAN (larry "ratso" sloman), A SIMPLE TWIST OF FATE (andy gill et kevin odegard), TANGLED UP IN THE BIBLE (michael j. gilmour), et les classiques de CLINTON HEYLIN, PAUL WILLIAMS, sans oublier SAM SHEPARD sur la ROLLING THUNDER REVIEW (préférer la VO).
j'ai eu la chance de passer trois jours chez robert frank il y a vingt ans, c'est un monsieur adorable, il est très malade, il va mourir, j'ai déjà de la peine (c'est d'abord un grand cinéaste pour moi).

filippo a dit…

C'est triste.

Ca va vous la santé ?
N'abusez pas trop des pizzas.
Pas plus de cinq par jour.
Et continuez à bien vous occuper de votre blog.
C'est le docteur filippo qui parle.

Hyppogriffe a dit…

Le texte de CB est tiré des "Contes de la folie ordinaire".
Ferreri en a tiré un film, que je n'ai pas vu. Quelqu'un?


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."