mardi 28 octobre 2008

this is where all music, all good music that is, comes from, à certains moments de ma vie je me dis que tout ce que j'aime en musique vient de là: un vieux bonhomme de 80 ans, sam chatmon, l'un des membres essentiels d'un des groupes essentiels du blues, les mississippi sheiks, l'un de ceux vers lequel le vieux dylan s'est le plus tourné pour se ressourcer (world gone wrong, blood in my eyes, sitting on top of the world, c'est eux), et d'un autre côté l'un ce ceux qui a le plus influencé le jeune presley (et des tas d'autres chanteurs), le merveilleuxc arthur "big boy" crudup.         ils sont vieux, leur vie est derrière eux, ils ont l'avenir devant eux ....
sam chatmon, qui était aussi le demi frère de charley patton

arthur "big boy" crudup, qui était aussi le père du rock and roll

6 commentaires:

john henry a dit…

demi frère de robert johnson, de charley patton, ou bien aucun des deux, juste histoire de poser le bonhomme?
Excellent morceau, en tout cas...

john henry a dit…

Envie soudaine d'écouter les Mississipi Sheiks. Sur Amazon, je vois qu'ils proposent un best of (honey babe, let the deal go down), un CD intitulé Stop and Listen, ou le volume 1 de l'intégrale. C'est bien, ou il existe mieux ailleurs?

skorecki a dit…

stop and listen (yazoo) et le best of de columbia/legacy se valent, plus de détails sur les sessions dans le columbia ... (j'ai posté deux titres des sheiks repris par dylan sur youtube, si ça vous intéresse d'aller y voir ...)

skorecki a dit…

demi frère de patton, j'avais fait une sorte de lapsus spatio temporel ... ça m'arrive ....

john henry a dit…

Merci, Louis. Je viens de faire un tour sur YouTube, et les merveilles que j'y ai entendues me confirment dans mon désir de mettre la main sur leurs enregistrements (Blood in my eyes, et Sittin' on top of the world, trouvé ailleurs sur YouTube, m'ont soufflé). Du coup, en attendant, je me passe l'album World Gone Wrong de Dylan sur ma platine. Je m'étais jusqu'ici contenté d'une ou deux écoutes plutôt superficielles de cet album de reprises. Sa version de Blood in my eyes est très belle, et dans les notes de pochette, il trouve, pour évoquer la musique des Sheiks, des mots qui collent parfaitement aux morceaux que je viens de découvrir : "all their songs are raw to the bone and are faultlessly made for these modern times (the New Dark Ages)".

skorecki a dit…

les sheiks font partie de l'aristocratrie du blues, tous ces grands artistes méprisés pendant des années par les puristes parce qu'ils avaient eu du succès chez les blancs: en particulier les petits ensembles avec violon, ces string bands qui ont fait danser blancs et noirs au début du siècle ... il y a chez arhoolie un disque fabuleux, country negro jam session (butch cage, willie b. thomas ...), un disque hypnotique, qui ne ressemble pas du tout au blues plus plus "conventionnel" ... après on cherche, on pioche, on trouve d'autres exemples de blues "avec violon", c'est un pan de l'histoire du blues presque oublié ... peg leg howell & eddie anthony, howie bluie, carl martin etc ....


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."