vendredi 7 novembre 2008

on est au début des années 50, et l'un des plus grands songwriters chante sa composition favorite, une berceuse, accompagné de sa femme, l'enregistrement est très rare et très beau, jusque dans sa maladresse ... juste après, la très méconnue lucy reed en donne une version très émouvante, pour ne pas dire plus
frank loesser sings his own song (a favourite of his) in a very rare recording with his wife, and then the the great lucy reed does her version ...

frank loesser and his wife/lucy reed and bill evans/inchworm

3 commentaires:

Philippe L a dit…

Merci je ne connaissais pas, c’est très beau… la maladresse avec… l’autre version (la non conjugale) vole tellement haut que je cherche déjà l’album « This Is Lucy Reed »… j’ai tout à apprendre, j’ai tout à chercher, j’ai tout à trouver…

bien à vous

f-louise a dit…

C'est le petit ver de terre qui est aveugle ? Mais pourquoi ?

f-louise a dit…

A! ni yeux ni dent.

Merci louis pour cette nouvelle version.

(j'ai reçu par avion tout à l'heure, Peggy Lee - love held lightly. En écoute.)


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."