dimanche 14 décembre 2008

comment le génial minimalisme de peggy lee devient plus intense avec les années .... on le sent intensément dans le passage du temps entre ces deux versions aussi belles l'une que l'autre d'une chanson, i don't know enough about you, dont elle avait écrit les paroles (dave barbour, le grand amour de sa vie, en avait composé la musique)

peggy lee/i don't know enough about you (1946)

peggy lee/i don't know enough about you (1993)

4 commentaires:

Delorme a dit…

la classe! timing en plus.. :)))

skorecki a dit…

c'est la seule -avec sinatra- à maîtriser l'art de la chanson à ce point de délicatesse imperceptible, mais en même temps -comme chez sinatra aussi- il y a beaucoup de mauvais goût et de de choses à jeter dans une production immense ...

Delorme a dit…

Gardons les perles. Merci Louis!:)
Je découvre , je repasses...
Franchement formidable votre blog...

skorecki a dit…

merci ...
peu de gens écoutent encore de la musique, je suis sérieux, c'est terrifiant, et depuis que mon blog est fait de musique uniquement, et pas de branlettes ou de paroles prétentieuses (comme avant), il y a deux fois moins de passage ... et vingt fois moins de commentaires (il faut dire que commenter la musique demande du sentiment, et plus difficile encore, du vocabulaire ...)
merci de l'effort ...


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."