samedi 7 mars 2020

exclusively for. little. CASPER


9 commentaires:

skorecki a dit…

enregistré en 2000 ... ... à Casper

Casper a dit…

Je n'osais pas espérer un aussi beau cadeau pour mon anniversaire (c'est demain, comment avez-vous deviné ?). Merci Louis, ça me touche beaucoup, énormément même. Je vous embrasse. A bientôt

skorecki a dit…

moi, mon anniv, c'est le 10 mars, je vous embrasse fort ..

Nëhedök a dit…

Juste comme ça en passant...

Vous aviez regardé la série Profit sur Canal Jimmy ?

Je cherche des infos sur cette série. Peut-être ne fut-il pas l'admirer.

À plus.

christian a dit…

bob Dylan amis en ligne un nouveau morceau murder most foul
une splendeur de 16 mn 56

c'est introduit de cette façon sur son site


Épinglé par BobDylanVEVO
Bob Dylan


il y a 3 jours

Greetings to my fans and followers with gratitude for all your support and loyalty across the years. This is an unreleased song we recorded a while back that you might find interesting. Stay safe, stay observant and may God be with you. - Bob Dylan

Casper a dit…

Mars 2009 : je passe totalement à côté de votre post « introducing john prine, 1989 ».
Début mars 2020 : en flânant sur internet, je tombe sur le site d’un certain Raphaël Minnesota (https://raphaelminnesota.com), réalisateur et auteur d’un livre sur Patrice Kirchhofer. En bas de page, je tombe sur quelques articles sur Skorecki déménage (Le Monde, Les Inrocks, Télérama, etc.) dont un paru dans Playboy et signé Louis Skorecki : « Un peu de musique pour changer ».

Dans cet article, il est question de votre film, de Dylan, bien sûr, et d’un certain John Prine (« Connaissez-vous John Prine ? »). C’est comme ça que j’ai découvert ce petit bonhomme aux allures de hérisson déplumé, « ce grand musicien, l’un des rares à suivre les pas de Dylan, là où beaucoup de croasseurs folk n’ont rien à faire ». Pendant un mois je n’ai plus écouté que lui, de ses débuts en 1971 à aujourd’hui. Je l’ai tellement écouté sur youtube que j’en ai oublié d’aller l’écouter « pour de vrai » le 13 février dernier au Café de la Danse...

Mais revenons à l’article cité plus haut, juste pour la fin, en forme d’épiphanie. Après Prine, c’est au tour de Chu Berry de faire son apparition : « la voix d’un ange, perdu dans les nuages entre Coleman Hawkins et Coltrane. Le son le plus moelleux du monde, un « marshmallow » d’amour . Dylan aussi écoute ça : Prine le matin, Chu Berry l’après-midi, Pinchik le soir, juste pour pleurer. Vous comprenez maintenant pourquoi je me sens moins seul pour pleurer ? ».

Ce soir, nous serons quelques-uns à pleurer John Prine (mort des suites du covid-19 le 7 avril) en écoutant le grand cantor de Leningrad...

christian a dit…

bonjour Mister SKORECKI

un nouveau morceaux de DYLAN mis en ligne
L 'avez vous écouter

"Today, tomorrow, and yesterday too
The flowers are dying, like all things do
Follow me close, i’m going to Balian Bali
I’ll loose my mind, if you don’t come with me
I fuss with my hair and I fight blood feuds
I Contain Multitudes


Got a tell tale heart, like Mr. Poe
Got skeletons in the walls of people you know
I’ll drink to the truth, and the things we said
I’ll drink to the man that shares your bed
I paint landscapes, and i paint nudes
I Contain Multitudes


un climat de confession, l art du portrait chinois sur fond de guitare twang

christian

Anonyme a dit…

https://www.youtube.com/watch?v=Q39QGcHpVVI&list=PL7BeA-6eQypb2XMPzs0eVCD7Jk_mZ9AhT&index=10

emmanuel a dit…

Allez vous bien ?


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."