lundi 9 juillet 2007

alain badiou, je l'aime bien .....

alain badiou, je l'aime bien, même s'il est désespérément nul dès qu'il se pique de causer cinéma (comme foucault, rosset, rancière, et même deleuze, oui, oui, vous avez bien lu, tous les intellos qui rêvent d'être critiques de cinéma, quelle tristesse, même le péron, même ciment, même bergala, sont moins cons), je l'aime bien pour une seule raison: sa fidélité purement SENTIMENTALE (autrement, ce serait inexcusable) à la GRANDE REVOLUTION CULTURELLE PROLETARIENNE CHINOISE de sa jeunesse amoureuse.
PS. pour le reste, lisez la revue de cinéma qu'il a fondée avec son ami d'enfance, un juif dont je ne me rappelle même pas le nom, je crois que ça s'appelle L'ART DU CINEMA, c'est à pleurer.

8 juillet 2007 06:25

Supprimer

3 commentaires:

skorecki a dit…

le juif s'appelle daniel lévy, enfin je crois, et pour ce qui est d'être juif, je doute qu'il le soit, je doute qu'il soit cacher ou hallal si vous voyez ce que je veux dire...
vous ne voyez pas?
tant pis.
disons qu'entre daniel (si c'est bien son nom) et bernard henry, je préfère le second.
ça vous étonne?
tant mieux.
le juif est seul au monde, il ne se supporte que d'être dans un rapport unique et exclusif à Dieu (avec une majuscule, oui).
SKORECKI serait le seul juif au monde?
évidemment.
(à suivre)

Casper a dit…

"Le juif est seul au monde, il ne se supporte que d'être dans un rapport unique et exclusif à Dieu". Vous serirez le seul juif au monde. Et la suite alors ?

skorecki a dit…

pas de suite
c'est lafin
mais ce n'est pas grave, c'est une fin irrémédiable et légère, inexorable et rigolotte, avec des enfants qui naissent à tout moment, par parthénogénèse (ou un truc de ce genre), et charlot est là aussi, et jane bowles, et jacob taubes


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."