vendredi 2 novembre 2007

hey louis, who's anna muir?

les mots pleuvent, les mots pleurent, les mots gèlent.




LOVESICK BLUES, dans la version originale d'EMMETT MILLER (le plus grand black minstrel de l'histoire de la musique).

c'est celle-là que HANK WILLIAMS entendit un jour dans un vaudeville show.



video
pierre (léon), françois (gabai) et lucille (hadjzialovic) vont parler de cinéma au cinéma.

3 commentaires:

orphée a dit…

ils sont beaux tes mots louis, ces mots que tu nous pleures entre images et musiques, c’est comme des flocons de soleil, on comprend pas toujours mais ça fait du bien... surtout t’arrête pas.

pierrino27 a dit…

J'adore ce morceau! Il y a du Hoagy Carmichael dans "To have or have not". Vous n'avez pas répondu à mon mail... je ne vous en veux pas! Allez voir mon blog!
Amicalement!!

skorecki a dit…

parlez_vous de LOVESICK BLUES? which version?


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."