vendredi 21 décembre 2007

hey louis, don't you remember douglas sirk, rainer werner fassbinder ... and "cinema"?


WORLD ON A WIRE also known as LIKE A BIRD ON A WIRE (comme l'oiseau sur le fil), r w fassbinder, tv film, 1975.

of course i remember sirk and fassbinder,
and i'm ever so happy CARLOTTA is releasing their films on dvd.
fassbinder?
oui.
what about godard?
no.
cassavettes?
no.
why?
don't you see fassbinder is the LAST ONE who said things, sad things, happy things, violins and all, and AT THE SAME TIME, still remembered what cinema was about.

22 commentaires:

Etant Donné a dit…

Je ne suis pas aussi sévère que toi concernant Johnny Cash, y compris quant aux American Recordings, mais c'est sûr que quand on écoute ces belles variations de Leonard Cohen, vaut mieux pas enchaîner avec la version de Cash sur Unearthed...

john henry a dit…

Merci de nous signaler cette version poignante de Send in the clowns par Zarah Leander. Et toutes les autres, d'ailleurs. Je dis "signaler" parce que, malheureusement, depuis quelques temps je ne peux lire aucune vidéo sur le blog sans que ça hoquète, bloque, ou bugge. Du coup c'est sur You Tube que je dois me rendre si je veux les écouter normalement. No more music on Club Skorecki for me. Comme je ne n'y connais pas grand-chose en informatique, je ne sais pas si je peux y rémédier en modifiant des paramètres sur mon ordinateur ou si tout le monde est concerné par ces problèmes.

SOS Dépannage a dit…

Oui, tout le monde, c'est normal, c'est parce que c'est un blig.
Petite astuce toute simple : cliquer 4/5 fois comme un sauvage permet généralement de démarrer la vidéo - profiter, lentement - puis après l'ordi est planté et alors là faut aussi quitter internet à la sauvage.
C'est efficace, la preuve : jusqu'ici j'ai aucun problème pour revenir (y'a un peu de fumée qui sort de mon mac, mais 3 fois rien).
Voilà, de rien.

skorecki a dit…

WITHOUT PEOPLE LIKE YOU, dear SOS, i'm in the dark, i don't even down if this dam BLIG works or not ...

merci SOS, je fais pareil que vous, avec mac (ou pc au cyber pourri du coin)... ... et ça marche , alors que je suis le plus nul des nuls en informatique (et que ma connection actuelle est luimite pourrie).
d'autres persionnes, l'ami griffon pour ne pas le nommer me conseillait de mettre moins de videos sur ma page d'accueil, j'ai trouvé ça limite insultant: je fais ce qui me plaît, je mets ce que je veux ....

une seule personne a sauvé mon blig du bug et du blues (merci de l'appeler comme ça, il est tôt, ça me réchauffe le coeur, vous ne pouvez pas savoir)... en me suggérant tout bêtement de diminuer la taille des videos.

merci à lui, encore et encore, et à vous, sos chéri, sans ces qq mots, je suis dans le noir.

wacko johnny dean a dit…

Contresens sans doute mais les contresens sont egalement vrais: les allemands de fassbinder sont dans les limbes. Comme des alternatives au modeles bressonniens, sauf que les allemands portent vraiment la croix tristes comme des japonais. Plus pres de dieu que nous.

Christophe a dit…

Fassbinder, c'est le pire non ?
des mélos à la fois secs, moches et caricaturaux, fallait le faire quand même...au moins, les films de Godard sont des tueries plastiques...l'ironie, la "self-consciousness", ça va bien un temps.


et je ne parle des conneries telles que La troisième génération ou autre branlette post-68 qui n'intéresse plus personne aujourd'hui (au moins, La chinoise, c'est du vrai cinéma politique, c'est à dire qu'il y a du cinéma et de la politique dedans).

skorecki a dit…

voici le commentaire le plus con de mon blog (et des deux autres avant): si tu m'avais lu, petit, tu saurais que FASSBINDER est pour moi le dernier cinéaste -au sebs classique (sirk) et moderne (brecht), godard n'ayant été au mieux -on peut le dire aujourd'hui que ce "plus con des suisses prochinois" est mort et enterré- qu'un formaliste impuissant.
de godard, retenir: bande à part, les carabiniers, la chinoise ...et deux ou trois autres bheaux films un rien surestimés ...jusqu'à son dernier film "décent", SAUVE QUI PEUT (la vie).
de fassbinder, jeter ROULETTE CHINOISE et deux ou trois autres niaiseries formalistes et creuses comme QUERELLE, à la godard précisément, et retenir tout le reste, absolument tout: c'est une oeuvre, comme celle de bresson, de brecht, de ford, de sirk, de renoir, de tourneur, de mizoguchi.
au moins, que ça te plaise ou non, il y a du fond là-dedans, du contenu, du SOFTWARE si tu veux, tu piges, couillon?
garde tes formalistes du cadre et de la peinture (support surface et tout le tintouin), tous ces de palma, scorsese, pialat, cassavettes, ET WENDERS SURTOUT (fassbinder aurait le même âge que lui ....)et branles toi avec.
à mort le cinéma, vive l'amour, vive la vie.
et la musique.
et les violons.

Christophe a dit…

Primo excuse moi de ne pas te considérer comme un maître à penser. Partant, je ne "t"'ai pas lu, j'ai juste apprécié tes dernières chroniques dans Libé, je suis loin d'être un éxégète de ton oeuvre et encore moins un de ces mange-boules qui pullulent ici. Pour moi le cinéma n'est pas mort après Rio Bravo et je me suis méchamment fait chié devant le premier volet des Cinéphiles, ça ne m'empêche pas de picorer régulièrement ici et d'élargir mes horizons musicaux grâce à tes vidéos.

Deuxio, Godard, je retiens aussi Une femme mariée, Vivre sa vie, Alphaville et Le mépris. Godard n'est pas qu'un formaliste, ses films transmettent soit un état d'esprit (la mélancolie du Mépris) soit une vision clairvoyante de la société qui l'entoure (Une femme mariée, La chinoise...).
Se la jouer ayatollah tout en encensant Fassbinder qui réduit l'esthétique sirkienne à des tics à la con (les éclairages grotesques de sa "trilogie allemande") ou qui se sert des classiques pour faire des films moralisateurs d'une connerie déconcertante (Tous les autres s'appellent Ali), ça n'a pas de sens. Qualifier de "contenu" le message façon SOS racisme de Ali ou le salmigondis de La troisième génération tout en rejetant en bloc quelqu'un comme Clint Eastwood, c'est ridicule.

Tertio, tu peux te garder ces objets masturbatoires pour critique professionnel que sont Cassavetes, Pialat ou Wenders.

skorecki a dit…

avant vque tu n'interviennes, ce blig/blog MUSIQUE était un endroit d'échange serein, quime changeait de 15 ans de travaux forcés/cinéma à libé.
penses ce que tu veux de qui tu veux au cinéma, je n'en ai strictement rien à foutre.
excusez moi, toi et les autres, de m'être emporté, ça m'est revenu comme un boomerang d'humeur.
j'aime fassbinder, et basta, et ça ME regarde.
j'ai des raisons personnelles, je dit bien PERSONNELLES, de MEPRISER godard, que j'ai adoré longtemps comme un edieu, et ça ME regarde.
PS. j'ai renonçé depuis 30 ans à convaincre qui que ce soit sur quoi que ce soit, croyez le ou non ....
PS 2. je n'ai plus que trois jours de vacaznces sur mon île, comme dit l'amie anna muir, laissez moi les passer en paix.
PS 3. pour ceux qui en veulent encore, question substance cinéma, voici ma généalogie perso (les dix étapes edu "cinéma", et j'espère que ça changera demain): lumière, chaplin, walsh/dwan, mizoguchi, bresson, tourneur, lumière, chaplin, fassbinser, chaplin.
ok?

Christophe a dit…

ok.

wacko johnny dean a dit…

Ouh la hé Fassbinder est peut-être le seul avec Schroeter à avoir résisté à la permanence Auschwitz; Wenders lui est grimpé comme un con sur les miradors non sans talent d'ailleurs. D'ailleurs, malgré... moi, j'aime bien ses films 70 US, pendant de la fascination américaine pour les nazis. Branlette aussi oui mais la branlette a ses amateurs et ses exégètes. (Alors que Tarantino n'est même pas un branleur il n'existe pas)

wacko johnny dean a dit…

Par ailleurs je crois bien que vous n'aviez pas envie de voir débarquer les cinéphiles, n'est-ce-pas ? Si c'est le cas, désolé.

skorecki a dit…

ce n'est pas vraiment vrai, je ne suis pas le même, je vous assure, que le personnage de chroniqueur libé que je me suis inventé, et qui ne cesse depuis de me coller à la peau (tous les autres s'appellent mégali/mégalo -tous sauf moi: vous verrez ça dans SKORECKI DEMENAGE.

pierrino27 a dit…

Je voulais réagir sur "Send in the clowns" et je tombe en plein champ de bataille. Merci Louis pour ces larmes... quelle chanson sublime! Je la connaissais sans la connaître car en bon fan de Chet Baker, je connaissais la version malade, maladroite de Van Morrison avec Grailler au piano et Chet à la trompette... il claque des doigts, maudissant Chet de détester les batteurs, paumé... il lit le texte sur un bout de papier...pathétique... pathétique oui mais beau car la chanson est plus forte...moi, je n'ai toujours vu que Chet de toute manière!
Dites moi Louis, sur la version 3 de FRANKKKK (j'arrête, ça devient lourd!), je rêve où quand il chante : "I thought that you'd want what I want", il a un sanglot dans la voix? C'est là que j'ai pleuré... Il y a des rencontres comme ça avec des chansons... la dernière fois que j'ai ressenti ça, c'était avec "Everybody knows" de Léonard Cohen (qui m'avait attiré l'oreille en générique de début d'un film teenager "Pump up the volume" pour me renverser dans "Exotica"), mais c'est une autre histoire... "Send in the clowns" et je vois Dutronc tourner en courant autour de Fabio Testi ("Tiens, mais c'est le monsieur qui casse les portes à trois heures du matin!") dans un film que j'adore et que vous devez détester!
Rien de grave en somme!

skorecki a dit…

je ne déteste pas l'important c'est d'aimer, au contraire, et je l'ai souvent écrit (expreessionisme, féminisme macho etc ...)...depuis .. disons 30 ans au moins.
PS.la version live de sinatra, je ne suis même pas sûr que c'est don costa, ni la date exacte, c'est une hypothèse de travail, c'est tout.
PS 2. si vous appréciez send in ..., c'est que vous appréciez STEPHEN SONDEIM, un conseil: écoutez, dans les archives de mon blig/bLOG OU EN CD, ou ailleurs sur YOUTUBE, les chansons de SONDHEIM par le génial et improbable MANDY PATINKIN, oui, oui, celui qui joue dans deux de mes séries préférées, DEAD LIKE ME et CRIMINAL MINDS/ESPRITS CRIMINELS, vous n'en croirez pas vos oreilles.
PS 3. excusez moi de vous taquiner encore, mais c'est leonard, pas léonard ....

pierrino27 a dit…

Je ne vous comprends plus Louis! J'ai écouté "Send in the Clowns" par Sarah Vaughan... que vous aimiez la performance vocale, soit, mais, pour le reste, c'est un pur massacre! Subliiiiiimmme!
Pas d'accord! Je déteste ce qu'elle fait... artificiel, apprêté! Une voix sublime détruit à la hache une chanson sublime et ça ne marche pas! Un mix entre Juliette Gréco et Miss Dominique... Je comprends mieux pourquoi elle ne m'a jamais touché cette dame... tiens, je préfère mille fois la version raté de Van Morrison!

skorecki a dit…

vous êtes un peu jeune, pierrino, c'est pourquoi j'aime bien vous appeler pierrino/nino (on m'appelle bien moi même qqfois louis nino) .. jeune et con à la fois, excusez mais dire de sarah v. ce que vous en dites est i nex cu sa ble, j'ai dit en la publiant qu'elle ne comprenait pas le texte, ce qui est pour moi la pire insulte, donc jer tenais déjà à distance cette version de send in ... qui n'est pas celle du disque que je cherchais, version qui est cent fois plus retenue, et plus belle ...
par ailleurs si des gens qui ont deux oreilles, pas une moitié d'oreille et une queue, comme vous, l'appellent divine , ce n'est pas pour rien: en une trentaine de cd , elle a fait mieux qu'ella fitzgerald en une vie, et toutes les autres fausses gloires du chant (écoutez la voix nasale insupportable de l'obèse miss dominique, et n'ouvrez plus la bouche pendant cinq siècles de purgatoire, svp ...
les disques de sarah sont là, sortez vos euros, achetez en six ou sept, celui avec clifford brown et un autre avec son pianiste (after hours ;;;) et revenezJ pour une séance de rattrappage, si vous voulez, , , , ,

pierrino27 a dit…

Je savais bien que vous réagiriez comme ça! Justement, je ne supporte pas Miss Dominique!
Elle me sort pas tous les pores!
Je ne connais pas bien Sarah Vaughan certes,je le reconnais!
Je vais donc m'acheter un des disques que vous me conseillez pour voir si l'émotion me gagne!
On en reparlera... ou pas, si je suis devenu persona non grata ici...
Je réagissais essentiellement à cette vidéo et pas à autre chose... je continue à trouver cette version totalement calamiteuse...
Mais, difficile d'exprimer un avis divergent avec vous sans être très vite un jeune con mono-oreille... heureusement, vous m'avez laissé l'essentiel!
Je ne suis pas spécialement raide dingue d'Ella... Billie, seule, fait pleurer mon coeur...
Mais je vais, grâce à vous, découvrir un peu plus Peggy Lee!
Je rentre donc dans mon long purgatoire même si 5 siècles, c'est long!

skorecki a dit…

pour les douze prochains mois (je me limite à une partie de la musique populaire dite "variété américaine" car je nous crois pas mûr pour les frères dagar, rosa eskenazi, ou pierre pinchik), je vous conseille pour votre plaisir de vous mettre aussi à:
sylvia sims, lee wiley, irene kral, blossom dearie, jeri southern, mildred bailey, rosemary clooney, connee boswell, june christy, anita o'day, judy holiday, whispering jack smith, al bowlly, russ columbo, bing crosby, hoagy carmichael, david allyn, noel coward, jack teagarden, dick haymes, bobby troup, perry como, fred astaire avec oscar peterson,tony bennett, johnny mercer, harold arlen, mel tormé (blancs)
billy eckstine, johnny hartman, al hibbler, shirley horn, carmen mc rae, esther phillips (noirs).
si vous voulez aussi une punition, je me ferais un plaisir de lister d'autres miss domnique pour vous, à commencer par van "donald duck" morrison qui n'a réussi qu'un seul disque dans sa vie, à part peut-être GLORIA des them, et l'énervant astral weeks (un sur ... cinquante, c'est peu): je parle bien sûr de son cd de reprises country paru il y a un ou deux ans, où il continue encore d'imiter ray charles, mais moins mal qu'avant.

pierrino27 a dit…

Toujours cette condescendance qui revient au galop... on va lui donner quelques devoirs à ce petit con qui a osé touché à Sarah V...Chaque fois que je l'ai entendu, elle ne m'a JAMAIS touché! Je vais claquer quelques euros pour ma séance de rattrapage et je n'aspire qu'à la révélation,l'extase et les larmes... mais je vous demande UN titre, UN titre d'album Louis pour me convaincre, moi, petit con parmi les petits cons, celui de votre île blabla... svp Louis!
Quant au reste, j'ai le "Fred Astaire avec Oscar Peterson", grâce à vous d'ailleurs mais, je vous rassure, je l'adorais et le connaissais déjà un peu comme chanteur (voir mon blog)...
Je ne connais que "To have and have not" pour les performances vocales de Carmichael et ne connais aucun des autres noms cités et n'en ai aucune honte malgré cette (trop) fameuse condescendance!
J'ai "Astral weeks" et reconnais que c'est énervant mais intéressant... et n'ai que ça de Donald Duck que je n'aime pas plus que ça... on ne va pas revenir sur ce "Send in..." là et UNIQUEMENT ce "Send in..." etc... Je ne connais pas son album country... Mais, je suis au regret, et je vais encore vous énerver, de vous dire que de tout ce que vous me faites découvrir, la country ne sera pas forcément ma priorité... De tous mes derniers achats, le Merle Haggard est celui avec lequel j'ai le plus de mal (peut-être pas le bon cd?).
Et, puisqu'on en est au taquinerie, je vous signale aimablement que c'est Judi Dench et non Judy Dench!
J'ai de quoi faire pour 2008 mais il faudra peut-être me conseiller des lieux pour trouver tout ça!
Bon bout d'an!!

skorecki a dit…

sans commentaire.

pierrino27 a dit…

Soit, ne me publiez pas! C'est du perso là! J'ai oublié un x et un s aux taquineries dans mon énervement! Mais ne me laissez pas dans le brouillard... please! Conseillez-moi un bon disque de Sarah. Soyez beau joueur! Je n'ai acheté QUE des cds qui avaient un rapport avec vos passions et avec ce blog! Je vous suis... je vous suis... je vous suis fidèle... Même ce que je vous ai dit sur la Country était un peu provoc car je sais que je vais aimer... Ca prendra peut-être du temps mais je vais aimer!Même si je dois commencer par la crème!
Il n'y a que Sarah comme ombre au tableau et encore, cette putain de vidéo et c'est déjà trop! Vous êtes plutôt dur en affaires vous!
Demain, c'est un dimanche où tout est ouvert et deux lignes de vous avec trois ou quatre titres (pour me laisser le choix) d'albums de Sarah suffirait amplement à mon bonheur même si oui je sais... vous n'êtes pas une gare etc...


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."