jeudi 7 février 2008

hey, frankie lee, where are you? with judas priest?


frank sinatra/the music stopped

(the ballad of) frankie lee and judas priest
bob dylan's most beautiful and biblical song (cardiff, 2000)


i think of you, frank sinatra/gordon jenkins.

i could have told you/ frank sinatra

bob dylan/positively 4th street, 1996, UTRECHT (slowest of slow versions)

7 commentaires:

Jean a dit…

Et en plus, marié à la plus femme de la Terre...

skorecki a dit…

marié, divorcé, heureux, malheureux, i'ts life, folks ....

vonkupp1 a dit…

"That's life, that's just the way it goes..."

vonkupp1 a dit…

Ce qui me fait rire jaune (et je ne sais pas trop pourquoi) c'est que ce qu'a dit Jean peut s'appliquer à Mickey Rooney. Je rajoute l'adjectif lapsé en passant, il manque. " Belle"

jean a dit…

Oui, il en bavé avec elle. Mais c'est quand même resté sa plus belle histoire, non ?

vonkupp1 a dit…

A propos d'Ava Gardner, il y a un film de Ford dans lequel elle joue et triomphe, c'est " Mogambo". Personne n'en parle mais j'adore ce film parce qu'il montre des sentiments, des situations rarement traités de cette façon-là au cinéma. Appelons ça le triomphe du principe de raison sur le principe de plaisir en Amour. Certes la petite Grace Kelly en vierge éffarouchée mouillant devant les vieux "dos blanc " est bien alléchante et le vieux Gable frissonne de joie à l'idée de ce qu'il pourrait lui faire subir. Au final il préfèrera traiter d'égal à égal avec l'aventurière Ava, un peu cabossée, juste ce qu'il faut pour être une femme éclairée, pour une relation et des ébats à venir peut-être moins délirants mais beaucoup, beaucoup plus profonds.(comme les baisers et non les gorges) C'est assez rare que Ford nous montre une femme dans la plénitude de son âge, de sa séduction, de ses moyens. Généralement ses femmes sont soit vielles et sages, soit les bras encombrés de moufflets, soit de jeunes tendrons amourachéés de jeunes godeluraux. La plupart du temps elles cumulent une ou deux de ces conditions, voire les trois. Et là Paf ! Ava fait arriver à maturité ce chasseur de fauves mal dégrossi de Gable pour l'emmener avec elle "out of africa" dans l'achèvement à venir d'une relation homme/femme les yeux dans les yeux sans que le regard soit l'expression d'un quelconque rapport de force à part celui, de puisance plutôt, qu'on accepte en s'échauffant à y penser à l'avance. Torride. Ben oui, torride, quand on y pense deux secondes. A part ça Ava a tourné moult bons films dont "Pandora" qui est le triomphe absolu du rève sur la réalité.

jean a dit…

merci vonkupp d'"ajouter l'adjectif lapsé" (vocabulaire définitevement trop complexe pour moi).

Mickey Rooney n'est pas, n'a jamais été, ne sera jamais Frank ! Ava le savait mieux que personne.

Sur Magambo, mieux vaut relire Louis (les violons ont toujours raison).


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."