jeudi 14 février 2008

hey louis, arrête avec julio, on ne te suit plus ....


julio iglesias/la carretera
....
....
savoir si c'est de la provocation ou non de tirer sur la corde sentimentale avec julio iglesias est une question sans intérêt, pour moi en tout cas, dans la mesure où la musique est hors intention, hors idée, hors tout.
en ce moment précis, cette musique précise me comble, même si je la vomissais il n'y a pas si longtemps que ça.
aimer, détester, quelle différence après tout?
seule l'indifférence tue.
....
....
julio est là, et c'est tout.
pour combien de temps?
allez savoir.
je vous aime.

2 commentaires:

Léo a dit…

... et tu nous détestes, c'est effectivement sans importance, puisque nous ne nous aimons ni ne nous détestons pour les mêmes raison.
The same, darling, just because you're alive.

skorecki a dit…

c'est joli comme une chanson .. et très astucieux, presque lacanien.


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."