jeudi 14 février 2008

hey louis, did you know this version of NATHALIE?


gilbert bécaud/nathalie
version sans violons, plus dynamique, moins sirupeuse, sans doute filmée par averty.

et je ne connaissais pas ça non plus:
gilbert bécaud/a little love and understanding

2 commentaires:

jean a dit…

je suis bête, je le sais déjà, c'est pas la peine de me le dire.

J'ai été (provisoirement) très décomplexé le jour où j'ai lu le portrait de Bécaud fait par vous dans Libé, Louis.

"Nathalie" est une merveille absolue. Qui peut rivaliser avec ça ? L'énergie elle est là et pas ailleurs.
En plus il avait le bon goût de préferer les films américains aux films de Fellini, par exemple (je suis sûr que je vais encore me faire des ennemis... Tant pis !).

jean a dit…

Bécaud, encore Bécaud, toujours Bécaud. Merci !

Louis, vous ne pouvez pas savoir comme ça me fait plaisir d'écouter Bécaud sur votre blog.
Je me rappelle le portrait de lui que vous aviez fait à Libé il y a quelques années.
Surtout de deux choses : quand Bécaud vous demande "c'est quoi vot' petit nom ?". Et sa rencontre avec Dylan dans sa ferme du Poitou ("il est bizarre ce mec, il est resté des heures sans parler").

A part ça lLes violents ont toujours tort.

Les violons...


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."