lundi 21 septembre 2015

le père, c'est celui qui ne répond pas aux questions qu'on ne lui pose pas (6)


bonello est un poseur mais son SAINT LAURENT est pas mal si on le voit, comme je l'ai fait, en cinq ou six fois ... là, les défauts s'estompent, l'esthétisme passe mieux, l'esprit canaille a même l'air d'y être un peu ...bonello à petites doses peut même se supporter ... le cinéma n'est décidément pas grand chose ...

1 commentaire:

Michel Valente a dit…

Mr SKORECKI, j'ai suivi votre conseil. Effectivement, ça marche ... C'est moins indigeste... Il en est même suprenant ...


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."