mercredi 12 novembre 2008

l'étrange et sublime lee morse est une comète, une mutante, l'une de ces étoiles sensuelles qui ne cesseront jamais de briller: musicalement, c'est un croisement impossible entre billie holiday et jimmie rodgers (son étrange yodel en a d'ailleurs découragé plus d'un). si les drogues et l'alcool ne l'avaient plus d'une fois fait rater des occasions, et dévier de sa route, elle aurait sûrement été une louise brooks de la chanson populaire ... regardez ... écoutez ... c'est presque trop beau, non?

lee morse/he's a good man to have around/love me

lee morse/a million me's (1930)

2 commentaires:

f-louise a dit…

http://www.flickr.com/photos/tetheredtothemoon/2304747303/

Casper a dit…

"Her voice equals in tone a male bass singer, yet her voice has a feminine quality, a richness and sweetness which no male voice could produce...it seems impossible that such volume, such power and such lingering sweetness could all be produced by the same vocal cords", disait-on à l'époque au sujet de la belle Lee Morse. Merci de la révélation, Louis.


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."