mercredi 18 mai 2011

dis-moi que je rêve, maman (2) ....

il est bien évident que l'idée de société du spectacle, aussi simpliste soit-elle, est maintenant dans le domaine public ...
.... celle de cinéphilisation du monde, que je réintroduis ici, dix ans après sa première apparition, est-elle si abstraite que personne ne trouve à y objecter ou à y redire?
.... ou mes neurones, à l'approche dylanienne de mes 70 ans, sont-ils singulièrement explosés?

(ou suffit-il de répéter une dernière fois à la face du monde la prophétie de mac luhan, datée 1964: the medium is the message/le message, c'est le medium?)
".....en réalité et en pratique, le vrai message, c'est le médium lui-même, c'est-à-dire, tout simplement, que les effets d'un médium sur l'individu ou sur la société dépendent du changement d'échelle que produit chaque nouvelle technologie, chaque prolongement de nous-mêmes, dans notre vie.
marshall mc luhan

3 commentaires:

Arthur a dit…

Cher Louis, personne ne trouve effectivement à y redire parce que le pouvoir hypnotique du médium est très fort : après avoir restructuré l'opinion commune selon des nécessités illusoires, il va jusqu'à modifier l'inconscient de chacun. La conséquence la plus grave est que l'on perd irréversiblement le contact avec le réel. Par exemple, la représentation de DSK aux prises avec la justice, démultipliée à l'infini, définit le symptôme d'une société vraiment malade. Merci à toi pour tes mots d'une rare lucidité.

skorecki a dit…

merci arthur de tes mots simples et encourageants ... .j'ai parfois l'impression d'être seul au monde ...

TKOY a dit…

comme le dit Arthur, il n'y a rien à redire. Je m'en vais me soigner et écouter de la musique


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."