mercredi 7 janvier 2009

bob dylan .. encore dylan ... haven't you got anything else to offer? anything else? no

 à chaque fois c'est comme une évidence, une fulgurance, une blessure: cet homme là, cette voix là,  sont comme un croassement de l'âme, un cri essentiel, le sourire d'un ami, la plus belle mauvaise foi du monde, l'impossibilité à vivre heureux, un sourire méchant, méchant, méchant: cet homme est un loup pour l'homme ...

bob dylan/my back pages (original ANOTHER SIDE OF version)
cette chanson est l'une des plus belles et des plus étranges de bob dylan, elle vient de son très bel album transitionnel, another side of bd ....

dylan's my back pages: best version, 1998, minneapolis


bob dylan/my back pages (minneapolis, 1998)

5 commentaires:

Delorme a dit…

Merci simplement:)

Florent a dit…

Votre petit mot est très beau, et juste surtout.
Et que dire du texte de My Back Pages, de ses images égrénées par cette voix coléreuse et sûre d'elle?

skorecki a dit…

"ses images égrénées par cette voix coléreuse et sûre d'elle", dîtes-vous ... dans quelle version? la version de jeunesse ou l'autre ...?

Florent a dit…

Je parlais de la version studio ! De cet album enregistré en une nuit, avec quelques bouteilles de vins. Et cela s'entend, pas un seul couplet n'est joué de la même façon et j'entends Dylan amer, vexé et en colère, une fulgurance disiez-vous si justement.
Dans la version de 1998, l'intépretation me semble plus empreinte d'une certaine douleur, de nostalgie plutôt; et on lui voit un certain désir profane, à jouer avec son groupe. (mon dieu, il sourit !)

skorecki a dit…

vous êtes un poète .. pour moi, c'est juste une chanson très étrange, des accords hantés, crimson flames, très difficile à chantrer (plus encore que "don't think twice it's alright .. tout ça vient d'une période difficile, rupture amoureuse ... ... ...)


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."