mercredi 7 janvier 2009

hank williams copiant un black minstrel démodé, emmett miller, qui s'en souvient?

je l'ai dit cent fois, pourquoi pas une fois de plus: toute la country (et le rock et la pop, et le rap qu'il a pratiquement inventé) n'existeraient pas sans ce petit blanc de géorgie, emmett miller, noirci au brou de noix pour jouer les vrais noirauds, les vrais négros, pour un public exclusivement blanc,  qui n'avait jamais vu un noir de près, et encore moins un noir chantant, et qui le dévorait des yeux sous les tentes itinérantes des vaudeville shows .... c'était un travesti, un travesti racial, c'est aussi celui qui a le plus influencé "love and theft" et modern times, les deux derniers dylan...  emmet miller, c'était le musicien préféré de bob wills, de lefty frizzell, de merle haggard ... tout ce qu'il a fait tient sur un cd, un seul ... promenez vous dans les archives de ce  blog pour en savoir plus .. si vous y tenez absolument ...

emmett miller's original lovesick blues (1928)/he had already recorded the song in 1925 for okeh

hank williams' lovesick blues (1948)

3 commentaires:

filippo a dit…

Ca vaut une petite fortune ces enregistrements de Emmett Miller. Si vous permettez Louis, je préfère continuer à les écouter tranquillement au club skorecki.

skorecki a dit…

vous êtes mignon comme tout, si seulement il pouvait y avoir davantage de visiteurs comme pous par ici, mon blog aurait un sens ... merci

peter a dit…

Magnifique chanson d'amour:
http://www.youtube.com/watch?v=xh4LKXG-NfA&feature=related


" invraisemblable ou pas, crois-moi, c'est la vérité -et il n'y en a pas deux ..."